Les sneakers ancrés dans la culture Hip-hop

Les sneakers sont les nouvelles chaussures tendance depuis quelques années. Tout le monde se les arrache. Elles se portent en toute occasion, de toutes les manières possibles et imaginables. Pour faire du sport, ou simplement pour sortir. Confortables, mais aussi esthétiques, légères mais aussi solides. Elles ont absolument tout pour plaire. Oui mais voilà, les sneakers n’ont pas toujours été aussi populaires. Et comme pour les casquettes à l’envers et les dents en or, les sneakers étaient réservés à une caste bien particulière !

Piliers de toute une culture

Fermez les yeux un instant et projetez-vous quelques dizaines d’années auparavant. Si comme moi vous vous retrouvez dans une vieille Amérique du genre où un petit 50 Cent aurait grandi, alors nous sommes sur la même longueur d’ondes. Mes exemples sont un peu flous, mais c’est bien de Hip-Hop dont je veux parler.

Eh oui, les sneakers étaient l’emblème même des rappeurs, avec les pantalons baggi et les bandanas. Rappelons que le Hip-Hop est une culture pacifiste prônant le respect d’autrui et l’unité raciale, en dépit de la mauvaise image que les profanes ont véhiculés à travers certains groupes de rap.

Au sommet depuis toujours

Allant des Stan Smith aux bonnes vieilles Converses en passant par les indémodables Air Force, ces modèles ancestraux ont été portés à l’époque par les plus grands rappeurs – de même que certains illustres basketteurs – qui ont chacun contribué à les faire évoluer et gagner en popularité.

Aujourd’hui, cette popularité se ressent quand on voit revenir sur le marché ces chaussures d’autrefois avec toujours autant de succès. Les styles ont changé, les pantalons larges ont été remplacés par d’autres beaucoup plus colle-au-corps, les dents en or ont perdu beaucoup de leur prestige mais les sneakers demeurent au sommet, indémodables.

De quoi convaincre n’importe quel sceptique que les sneakers sont bel et bien les meilleures chaussures sur le marché.